Les paléontologues d'Argentine ont identifié un fémur de dinosaure, de 2m 40 ! D'après leurs calculs, ce serait le plus grand dinosaure du monde, de l'espèce des titanosaures.


En 2008, un agriculteur argentin a commencé à trouver des ossements. Après examen, on a identifié les roches du terrain. Les scientifiques se sont intéressés à la question. Leur récolte a été bonne : plus de 150 ossements distincts, provenant de 7 animaux différents, tous de cette même espèce particulièrement gigantesque, jusqu'à présent inconnue.

 

Comment fait-on pour reconstituer les puzzles des squelettes ?

 

Voilà tout le travail des paléontologues, qui à l'aide de leurs connaissances des autres dinosaures, ainsi que des squelettes et de l'anatomie, vont élaborer des hypothèses. En poursuivant les fouilles, ils tombent alors sur des éléments qui vont confirmer leur suppositions, ou au contraire les infirmer : en ce cas, il leur faut imaginer un scénario légèrement différent. Les fossiles argentins sont très nombreux et très bien conservés. Ils nous offriront peut-être la chance d'un squelette presque complet !

 

Un fémur plus grand qu'un homme adulte !


 

Dans la nature, les proportions sont très variées selon les espèces. Cependant, les scientifiques tiennent le propriétaire de ce fémur pour le plus grand dinosaure du monde. Ils estiment sa taille aux extraordinaires dimensions suivantes :


En hauteur, il mesure 20 m, autant qu'un immeuble de 7 étages.

En longueur, il atteint 40m, presque la largeur d'un terrain de football.

En ce qui concerne son poids, il est estimé à 77 tonnes, soit 14 de nos éléphants.


Ce mastodonte appartient à la famille des titanosaures, déjà représentés par le dinosaure géant baptisé « Argentinosaure », qui pesait, lui, 73 tonnes, selon Ronan Allain, paléontologue au Muséum national d'histoire naturelle à Paris.

 

Qui était ce titanosaure ?

 

Les paléontologues argentins placent ce dinosaure au milieu du Crétacé, il y a 95 millions d'années, d'après la datation des fossiles et des roches qui l'entourent. Il est herbivore, doté d'un long cou et de courtes pattes qui lui permettent de se déplacer facilement. Il nage également et on retrouve des spécimens de cette espèce en Europe et en Inde.


D'ailleurs, en Charente, un fémur fossile a été également retrouvé, d'une taille presque semblable. Ronain Allen reste prudent car avant de se pronocer, il faut réunir suffisamment de preuves pour étayer les hypothèses.


 

Ces titanosaures gigantesque méritent cependant un nom, qu'on n'a pas trouvé pour l'instant…

 

Diplodocusement vôtre !

L’équipe de Dinosaures et Volcans

« S’amuser en apprenant l’histoire de la Terre »