Imaginez la Terre comme aux temps des dinosaures.

Le ciel, les nuages, les étoiles, l'eau et la végétation étaient déjà présents, même si la faune et la flore s'avéraient bien différentes.

Imaginez une rencontre entre deux géants de la préhistoire. Cette semaine, le Ptérodactyle et le Bracchiosaure.

 La paléontologie est une science toute neuve, au regard d'autres disciplines. Quand on liste les différents types de dinosaures, on se perd dans les noms composés compliqués. Pourtant, un siècle à peine s'est écoulé depuis que les scientifiques et les chercheurs se sont mis d'accord sur l' existence de ces géants de la préhistoire.

Nous ne sommes qu'au début des reconstitutions possibles. Il nous reste beaucoup à trouver encore pour valider les hypothèses actuelles.

Le ptérodactyle n'est pas un oiseau !

Le ptérodactyle est un reptile avec des ailes et des dents. Plutôt de petite taille par rapport aux autres créatures du jurassique et même par rapport à son cousin le quetzalcoatlus de 11 mètres d'envergure, il vole à la surface des eaux et des terres. Carnassier, il se nourrit d'insectes et de petits poissons. Les chercheurs étudient leur vol aujourd'hui à la lumière de l'aérodynamie. Ils pensent que ces fascinants animaux préhistoriques pouvaient décoller tout seuls, sans forcément se jeter d'une falaise et battre des ailes ou utiliser les courants d'air. Au sol, ils marchaient à quatre pattes.

En résumé, le ptérodactyle est un modèle préhistorique suréquipé et tous terrains : air-terre-mer !

 

Le brachiosaure n'est pas un diplodocus !

 

Et pourtant, il a une forme très apparentée !

Énorme comme une baleine sur terre, il a une toute petite tête au bout d'un très long cou et un corps démesuré, terminé par une queue/ L'organisation de son squelette et ses vertèbres montre qu'il pouvait relever on cou de 11 mètres, au contraire du diplodocus.

Dans ses conditions, on se demande toujours comment le brachiosaure pouvait faire montre le sang jusqu'à son cerveau. Malgré ses 52 dents, il ne mâche pas sa nourriture. C'est son estomac qui s'en occupe : il a le temps car le brachiosaure est très flegmtique ; Il ne court jamais.

En résumé, c'est un animal qui garde la tête froide en toute occasion.

 

À VOTRE AVIS :

Que se passait-il quand un ptérodactyle rencontrait un bracchiosaure ?

 

Diplodocusement vôtre !

L’équipe de Dinosaures et Volcans

« S’amuser en apprenant l’histoire de la Terre »