Diète paléolithique ? mangez « nature »

 

Nos ancêtres étaient avant tout des cueilleurs et se nourrissaient de baies, de racines, de feuilles, de tubercules et de champignons : ils mangeaient ce qu'ils trouvaient aux alentours. Sans l'élevage, ni l'agriculture, ils dévoraient crus ce que la nature leur offrait.

 

Le résultat ? de bonne dents et une santé de fer (grâce aux minéraux et vitamines majoritairement présents dans leur alimentation).

 

La taille du silex a fourni les premières armes de chasseurs : la viande sauvage était dévorée toute crue... ou pourrie car on appréciait aussi les mets à demi digérés dans l'estomac des rennes !


Fallait-il manger cru ou cuit ?


Il y a 40 000 ans, bien après le passage des dinosaures sur Terre, l'apparition du feu lance la gastronomie préhistorique : rôtis, pierrades, papillottes et soupes. Et les gourmands s'y retrouveront grâce à la qualité et à la diversité des cuissons au feu de bois et à la richesse des assaisonnements possibles.

Dans tous les cas, les squelettes retrouvés prouvent la solide constitution de nos ancêtres : ils pourraient rivaliser avec nos meilleurs athlètes !


En 1985, le Docteur Boyd Eaton publie, un article intitulé Paleolithic Nutrition dans le prestigieux New England Journal of Medicine 1. Voici son conseil pour retrouver la santé d'antan :

 

• Pas d’œufs, ni de laitages, ni de céréales (apparus tardivement avec l'élevageet l’agriculture)

• De la viande blanche

• Des fruits et des baies, des aromates, des racines et des noix.

 

 

Cette alimentation de l'âge de pierre, qui a accompagné l'évolution de 500 générations d'êtres humains, garantit une bonne santé, évite les maladies cardio-vasculaires ou infectieuses, et renforce la dentition.


Les études internationales confirment les bienfaits de cette nourriture nature : la théorie des gènes du Docteur Eaton, la diète paléolithique du Dr Loren Cordain. En France, le concept d'alimentation préhistorique est repris par le Dr Jean Seignalet dans le cadre de la nutrithérapie. 

L'alimentation ou la troisième médecine explique comment la diète paléolithique peut guérir de nombreuses maladies notamment liées au stress, auto-immunes comme la sclérose en plaques et l’arthrite rhumatoïde ainsi que des maladies que la médecine classique a de la difficulté à traiter, comme la fibromyalgie.


Si la Nature assurait le quotidien de nos ancêtres, elle nourrissait également les dinosaures : les enfants apprendront tout sur les régimes alimentaires préhistoriques et pourront donner un coup de pouce pour adapter les menus de la semaine !

A moins qu'ils prèfèrent le menu des astronautes du 21ème siècle et se laissent tenter par les aliments pour astronautes.

 


Diplodocusement vôtre !

L’équipe de Dinosaures et Volcans

« S’amuser en apprenant l’histoire de la Terre »